Les professionnels de la vision en France



Dans cet article, je vous parle des différents professionnels de la vue en France.

Qui sont-ils? Quel est leur rôle? Comment travaillent-ils ensembles?

Bon visionnage!

Des métiers distincts

Il existe 3 métiers reconnus en France, concernant la vision:

  1. l’ophtalmologie
  2. l’optique-lunetterie
  3. l’orthoptie

Si vous portez déjà des lunettes, vous avez forcément suivi ce schémas:

-prise de rendez-vous à l’ophtalmologiste

-réception d’une ordonnance

-réalisation des lunettes par un opticien

-et, éventuellement, rééducation oculaire auprès d’un orthoptiste.

Je vais donc vous faire un point sur ces 3 métiers distincts et mal-connus que sont l’ophtalmologie, l’optique-lunetterie et l’orthoptie, ainsi que leur rôle en France.

Les Ophtalmologistes

Il s’agit du premier professionnel de la vision que vous voyez lorsque vous avez une gêne mécanique ou visuelle.

Un ophtalmologiste est un médecin spécialisé dans l’anatomie et les pathologies de l’œil.

Leur cursus

Pour devenir ophtalmologiste, il faut avoir validé le diplôme de médecin généraliste, après 6 ans d’études post-Bac. Il passe ensuite un concours, l’Examen Classant National (ECN), qui lui permet de choisir sa spécialisation. S’il est sélectionné, il peut alors se spécialiser en ophtalmologie pendant 3 ans.

Un ophtalmologiste est donc un médecin-chirurgien qui effectue environs 10 ans d’études avant de choisir de travailler dans le milieu hospitalier, la recherche ou dans un cabinet d’ophtalmologie.

Leur rôle

Le rôle de l’ophtalmologue est principalement de dépister et de prévenir les maladies oculaires telles-que les DMLA, les rétinopathies diabétiques ou les glaucomes.

L’ophtalmologue est, avant tout, un médecin et un chirurgien. Il prend donc en charge les patients dont une maladie de l’œil est déclarée, par traitement ou en opérant comme dans le cas d’une cataracte.

En France et dans quelques autres pays comme l’Allemagne, en plus d’accomplir son rôle de médecin, l’ophtalmologiste effectue les examens préliminaires, tel que les bilans orthoptiques, et les examen de vue. Il prescrit ensuite les lunettes, les lentilles, les suivis orthoptiques…  et il réalise les adaptations lentilles.

Bien sur, les ophtalmologistes sont souvent spécialisés dans le domaine de leur choix. Il est très rare de rencontrer un médecin spécialisé dans le suivi des DMLA, dans les adaptations lentilles et dans le suivi des enfants. Dans la plupart des cas, l’ophtalmologiste réfère son patient à un confrère lorsqu’il en a besoin. Il peut également déléguer des tâches à des orthoptistes ou à des opticiens.

Quand les voir?

Par habitude, on va voir un ophtalmologiste lorsque nous avons une baisse visuelle, des maux de tête ou lorsque la médecine du travail (ou la médecine scolaire) nous impose un contrôle.

Cependant, il est important d’aller les voir régulièrement car comme nous l’avons vu, en plus d’effectuer des examens de vue, il dépiste aussi de potentiels problèmes (tension oculaire, problème fonctionnel …).

Bon à savoir: l’œil se forme dans les 6 premières années de la vie. Il est donc très important de ne pas louper un potentiel problème chez l’enfant, et cela le plus tôt possible, afin qu’il soit plus facilement prit en charge!

De manière générale, dès qu’un problème visuel ou mécanique est détecté, il vaut mieux aller voir votre ophtalmologiste:

-tous les ans pour les enfants de moins de 16 ans.

-tous les 2 ou 3 ans pour les plus de 16 ans, en cas de pathologie ou problème spécifique.

-tous les 5 ans si pas de problème particulier.

-tous les 3 ans pour les plus de 50 ans.

-tous les ans pour les fortes corrections ou pathologie dégénérative.

Un rendez-vous chez l’ophtalmologiste peut se dérouler ainsi:

  1. examens préliminaires: contrôle des acuités visuelles et tests pour vérifier la capacité de fusion ou pour dépister des problèmes en vision binoculaire (les deux yeux ensembles)
  2. examen de vue: afin de déterminer une potentielle correction à prescrire.
  3. contrôle de la pression intra-oculaire: afin d’éliminer une suspection de glaucome.
  4. fond d’œil: afin de dépister des maladies de l’œil ou de suivre leur évolution.

Dans tous les cas, il est important d’effectuer un contrôle de la vue et un fond d’œil environ tous les 5 ou 6 ans.

Les Opticiens

Vous sortez de chez l’ophtalmologiste. Il vous a prescrit une correction pour des lunettes. Vous allez donc vous rendre dans un magasin d’optique-lunetterie, afin d’être conseillé par un opticien.

Leur cursus

Pour simplifier, on appelle « opticien » une personne ayant le BTS opticien-lunetier (BAC+2). Généralement, ce BTS est précédé d’un BAC S ou d’un BAC-PRO optique. Le BTS peut être préparé en scolaire ou en alternance.

Après le BTS, il est possible à l’opticien de continuer ses études afin de se spécialiser. Il existe un certain nombre de formation, la plupart étant reconnues par l’état et les syndicats d’opticiens.

Il peut s’agir d’une formation complémentaire sur la vente, sur l’optique théorique ou sur la santé visuelle.

Leur rôle

Le rôle de l’opticien va de la conception des lunettes à la vente d’équipements optiques (lunettes, lentilles, …) et leurs dérivés (produits lentilles, produits de nettoyage,…).

Bien que leur rôle ne soit pas très bien défini concernant les examens de vue et les adaptations lentilles, certains magasins proposent ces services en complément.

Les autres professions

Dans un magasin d’optique, vous pouvez trouver plusieurs profils dont les principaux sont:

-les opticiens-lunetiers

-les monteurs-vendeurs.

-les vendeurs.

Un monteur-vendeur est une personne ayant, soit un BEP monteur-vendeur, soit un BAC-pro optique-lunetterie.

Les vendeurs n’ont pas pour obligation de suivre une formation sur l’optique mais c’est fortement conseillé et c’est, de toutes façons, le cas dans la plupart des magasins. Ces formations sont souvent internes et permettent une meilleure compréhension des produits à vendre.

La législation

Voici quelques points législatifs concernant les magasins d’optique:

  1. Il est indispensable, d’un point de vu légal, d’avoir au minimum un opticien diplômé pendant les horaires d’ouverture du magasin.
  2. Seule une personne ayant le BTS opticien-lunetier peut réaliser un examen de vue ou une adaptation lentille, même si la législation n’est pas claire sur ce point.
  3. Pour les examens de vue, les nouvelles législations laissent la possibilité aux opticiens de réaliser un contrôle visuel et de modifier les ordonnances, à condition qu’ils en informent l’ophtalmologiste.
  4. Il est toujours théoriquement interdit aux opticiens d’effectuer une adaptation lentille. Certains opticiens peuvent malgré tout le faire en relation avec les ophtalmologistes. En réalité, cela dépend surtout de l’implication des ophtalmologistes dans les adaptations lentilles. Cela est donc très variable selon le secteur où vous vous trouvez.

Les Orthoptistes

Le troisième métier dont je vous parle dans cet article est un métier moins bien connu: celui des orthoptistes.

Leur cursus

Le certificat de capacité d’orthoptiste se prépare en 3 ans dans l’un des 16 instituts de formation rattachés à une UFR de médecine.

Leur rôle

Le rôle de l’orthoptiste est d’évaluer une défaillance fonctionnelle ou visuelle à l’aide d’un bilan orthoptique, puis de soulager ou de réduire le problème à l’aide de séances de rééducation oculaire.

Il y a de plus en plus fréquemment des orthoptistes dans les cabinets d’ophtalmologistes qui réalisent les examens préliminaires.

Ils sont moins connu que les 2 autres métiers alors qu’ils sont essentiels, surtout pour le suivi des problèmes mécaniques chez l’enfant.

Un bon suivi orthoptique peut permettre, en effet, de résoudre des problèmes visuels ou musculaires. Si l’enfant est bien pris en charge, il y a alors une chance que son problème se réduise, voir se résorbe totalement.

Quand les voir?

En règle générale, c’est l’ophtalmologiste qui prescrit les bilans orthoptiques ainsi que les séances de rééducation. Cependant, dans certains cas, le médecin généraliste peut également référer un patient à un orthoptiste.

Il existe de plus en plus de passerelles entre les suivis orthoptiques et orthophonistes chez l’enfant. Il est important de dépister les éventuels problèmes visuels et mécaniques le plus tôt possible afin de ne pas perturber le développement de l’enfant.

Un partage de compétences

Comme nous l’avons vu, les trois professions de la santé visuelle principales en France sont les ophtalmologistes, les opticiens et les orthoptistes.

Bien qu’ayant des rôles différents, il est naturel que ces trois professions travaillent ensembles.

Les partages de compétences sont aujourd’hui indispensables afin de palier au manque d’ophtalmologistes en France, ainsi qu’aux délais importants des rendez-vous de contrôles.

C’est pourquoi nous assistons à l’essor de cabinets ophtalmologiques, dans lesquels les examens préliminaires, les examens de vue, la mesure de la pression intra-oculaire et du champ visuel sont réalisés par un orthoptiste ou un opticien. Suite à ces examens, un ophtalmologiste analyse les résultats et reçoit le patient pour la suite des examens (fond d’œil, prescription, …).

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.